02 Juin L'Ardoisière

C’est une ancienne ardoiserie retapée en suites de luxe au coeur palpitant des Ardennes belges. Il se passe quelque chose de profondément humain entre les murs de ces chambres d’hôtes décorées avec goût et émotion selon des thèmes réconfortants, voire oniriques.

 

De ces bungalows-palaces, il y en a cinq : « Hamptons » qui, comme son nom l’indique, évoque la dolce vita de la Côte Est. « Gunnar », au design scandinave, un espace épuré, plein de bois, réconfortant. « The Hut », version bûcheron, avec plaids à carreaux. « La conciergerie », plus intime, pour les amoureux. Et puis, la dernière mais pas la moindre : « Wonderland ». Blanche, rose et verte, celle d’Alice au Pays des Merveilles, avec un lampadaire blanc au milieu du salon. Ces suites possèdent un salon ouvert sur la campagne par une grande baie vitrée, une alcôve où lire, dormir, se cacher, glandouiller, se câliner. Une cuisine super équipée, et des chambres à l’étage. Dans la salle de bain, le bain fait des bulles. Dans les lits, on roucoule ;

Par l’immense vitre de la « master room » qui remplace un pan entier du mur, on roupille littéralement dans la forêt. Nez à nez avec les chouettes (qui sont les plus étonnées), le chauffage central et les petits savons Molton Brown en plus.

L’Ardoisière, dans quelque suite où l’on s’installe, c’est un refuge, un départ pour autre chose, une résidence secondaire qui devient primordiale. On vient s’y retrouver entre copines, pour finir pieds nus dans la prairie en rigolant. On s’y rejoint entre amants, on y bosse quand un bouclage s’annonce tendu, on y règle ses crises de couple (mais ça n’est pas une fatalité)

. L’Ardoisière, c’est un moment hors du temps, limite, c’est un miracle.

 

Au village, « Alle », on peut initier les enfants à l’équitation au manège formidable, faire du kayak, manger des frites incroyables au « Roy de la bière », ou viser le week-end du 15 août pour la kermesse annuelle, avec brocante, orchestre, feu d’artifice et tout.

Retourner à l’Ardoisière, c’est comme se rebrancher de temps à autre, pour recharger ses batteries pour quelques mois.

Quand on plie bagages, on sait déjà qu’on reviendra.

 

www.compagniedesbois.be


5550 Alle-sur-Semois,

2 Rue de Sedan

 

Tél. : +32 (0)61 27 19 17

Guide_Cover_BD

Retrouvez ce partenaire dans le livre « Magique Belgique », paru aux Editions de la Renaissance du Livre, 25€

Découvrez-le en cliquant ici